Managing the drinking water catchment areas: the French agricultural cooperatives feed back

Managing the drinking water catchment areas: the French agricultural cooperatives feed back

25 août 2016

"Managing the drinking water catchment areas: the French agricultural cooperatives feed back" : c'est sous ce titre que deux experts d'Agrosolutions ont récemment publié un article dans Environmental Science and Pollution Research, revue sientifique spécialisée de haut niveau. Agrosolutions propose un retour d'expérience sur l'accompagnement des collectivités territoriales et des coopératives dans la reconquête de la qualité de l'eau.

La qualité des eaux brutes est un sujet de préoccupation en France, à cause de la présence de nitrates et phytosanitaires à des concentrations importantes (European Environment Agency, European waters-assessment of status and pressures, 2012).revue-environmental-science-pollution-research.jpg

Ce type de pollution, même s’il n’est pas toujours directement dû à l’agriculture (exemple du captage d’Ambleville (95) où la pollution aux nitrates provient principalement de l’assainissement non collectif, étude Aire d'Alimentation de Captage 2012) a été très largement relié au pratiques agricoles fortement consommatrices de ces intrants (Sci Total Environ 407:6034–6043, 2009).

Prenant note de ce constat, et au lieu de se laisser paralyser par celui-ci, les coopératives agricoles ont décidé avec Agrosolutions d’agir sur le terrain avec leurs adhérents pour adopter des pratiques vertueuses pour l’eau et l’environnement. Cet article présente la manière dont les coopératives ont transformé le problème de la pollution de l’eau en opportunité pour améliorer leurs pratiques pour qu’elles soient plus précises et responsables.

Ainsi, elles effectuent des mesures de terrain pour piloter les actions à mettre en place, co-construisent des plans d’actions avec les partenaires et ce en conjuguant les trois axes de l’environnement, l’économie et l’agronomie pour que les actions soient viables à long terme.

Pour retrouver l'article : http://link.springer.com/article/10.1007/s11356-016-6639-8 

Référence de l'article : Charrière, S. & Aumond, C. Environ Sci Pollut Res (2016) 23: 11379.