Aire d’alimentation de captage : préserver la qualité de l’eau en mobilisant les acteurs agricoles

Aire d’alimentation de captage : préserver la qualité de l’eau en mobilisant les acteurs agricoles

01 janvier 2015

Contexte

L’Aire d’alimentation de captage (AAC) dans la vallée de l’Orvanne (Seine et Marne) est très étendue (24 800 ha) et 70% des surfaces sont occupées par l’agriculture. Le captage de Dormelles, alimentant 3 000 habitants, présente des concentrations de nitrates dépassant occasionnellement les seuils de potabilité. Des mesures parfois très contraignantes peuvent être imposées par le Préfet si la situation ne s’améliore pas.

Enjeux pour notre client

  • Environnement et santé publique : garantir la potabilité de l’eau selon les seuils règlementaires
  • Socio-économique : tenir compte de l’activité agricole très présente sur ce territoire
  • Budgétaire : mettre en place des actions de prévention efficaces et optimisées
     

Notre mission

  • Etude de la vulnérabilité de l’AAC et délimitation des zones contribuant majoritairement à l’alimentation du captage.
  • Identification des parcelles agricoles prioritaires, contribuant à plus de 25% de l’alimentation totale du captage, et pouvant dès lors impacter sensiblement la qualité de l’eau ; modélisation des risques de pollution
  • Proposition de plusieurs plans d’action, conjuguant contraintes budgétaires, faisabilité technique et efficacité environnementale
  • Simulation de l’efficacité de ces différents scénarii à long terme
  • Choix du plan d’actions agricoles le plus pertinent en termes d’efficacité et de réalisation
Documents à télécharger
icon

Télécharger l'étude de cas S.I.D.E.P Vallée d'Orvanne